“Le leadership à distance requiert une approche très spécifique. Et un soutien des managers.”

Le défi

KBC offre aux collaborateurs la possibilité de travailler depuis leur domicile ou sur un site KBC plus proche de chez eux. Cela implique que les membres d’une même équipe travaillent à différents endroits. Les chefs d’équipe dirigent leurs collaborateurs sans les voir. Comment s’y prennent-ils ? KBC a soumis cette question à Kluwer.

L’approche

Kluwer a élaboré un trajet de formation en matière de leadership virtuel, entièrement adapté aux besoins de KBC. Dans un premier temps, Kluwer a organisé une réunion avec les chefs d’équipe, au cours de laquelle ceux-ci ont pu exposer leurs besoins et préoccupations spécifiques. Kluwer a utilisé ces informations préalables dans des exercices spécifiques et d’autres outils d’apprentissage. La formation a été placée sous la direction de Sabine Tobback, spécialiste des équipes virtuelles. KBC a clairement apprécié cette approche. "Kluwer a vraiment été à l’écoute de nos besoins. Ce que nous apprécions également, c’est l’ouverture au niveau de la collaboration. Chacune des parties a apporté ses compétences propres. Sabine a partagé ses connaissances au niveau du contenu et son expérience de plusieurs années en ce qui concerne les comportements à adopter et ceux à éviter. KBC a pu intégrer sa culture de la transparence dans la formation", commente Johan De Corte, conseiller en formation auprès de la KBC.

Le résultat

Les réactions aux premières sessions de formation sont unanimement positives. "Nos collaborateurs sont aujourd’hui bien conscients du caractère particulier du leadership à distance. Ils ont acquis les compétences nécessaires au leadership, à l’encadrement et à la motivation efficaces d’une équipe à distance. Ils ont en outre obtenu une réponse à une multitude de questions pratiques", indique Johan De Corte. "Les participants insistent même pour rendre obligatoire cette formation pour l’ensemble des dirigeants responsables d’équipes virtuelles auprès de la KBC."