“Une main de fer dans un gant de velours, tel est l’objet de ce trajet pour Young Potential.”

Le défi

Nos Young Potentials (YP) disposent-ils de suffisamment de potentiel de leadership pour remplir avec brio leur futur rôle au sein de notre entreprise ? Cette question était à la base du dynamique trajet Young Potential élaboré par Kluwer pour Schneider Electric. L’objectif du trajet : permettre aux YP de cerner leurs compétences en matière de leadership personnel – ‘Est-ce que je communique et me comporte comme un leader ?’.

"Le trajet s’inscrit parfaitement dans la nouvelle conception du talent de Schneider. L’entreprise souhaite créer un véritable vivier dans lequel les personnes sont accompagnées dès le début pour devenir de bons managers et de bons leaders. C’était une vraie innovation pour notre entreprise et tout cela se déroule dans un environnement technique, d’où l’ampleur du défi", précise le Training & Development Manager chez Schneider Electric.

 

L’approche

Theo Hamaekers, formateur freelance chez Kluwer Formations parle du projet : "Tout le trajet – qui dure trois jours – part de l’identité et de l’état d’esprit du public cible : les Young Potentials. Une main de fer dans un gant de velours, tout est là. Conscientiser des profils techniques sur leurs compétences ‘soft’. Le trajet se voulait une introspection pour les participants, avec des questions telles que ‘Qui suis-je ?’, ‘Où suis-je ?’, ‘Comment abordé-je la vie ?’, ‘Quelles sont mes convictions ?’… 

Nous voulions surtout faire vivre quelque chose aux participants. D’après leur feed-back, ils l’ont d’ailleurs plus vécu comme une expérience que comme une formation. Toute l’approche reposait sur des métaphores. Nous avons, par exemple, abordé le thème de la communication via une séance d’improvisation, et l’équicoaching leur a permis de mieux comprendre leur comportement en tant que leader. La confiance de Schneider était essentielle, mais nous l’avons obtenue."

 

Le résultat

"Les Young Potentials en ont retiré une super expérience. Même si notre approche a donné lieu à quelques confrontations, ils se sont tout de suite mis dans le bain. Le plus positif, c’est qu’ils ont pu se pencher concrètement pendant trois jours sur le thème du leadership personnel. Ils se sont aussi réellement ‘découverts’ à cette occasion, ce qui – de leur propre aveu – résulte en une collaboration encore plus intense".